La Côte d'Ivoire est un pays de l'Afrique de l'Ouest, d'une superficie de 322 462 Km², limitée au sud par l'Océan Atlantique, au nord par le Burkina Faso et le Mali, à l'est par le Ghana, à l'ouest par le Liberia et la Guinée. Pays à vocation agricole, la Côte d'Ivoire tire sa richesse de la terre. Elle compte 23 millions d'habitants. Abidjan, la capitale économique, compte 4,5 millions d'habitants. Sur le plan religieux, la Côte d'Ivoire est partagée entre le christianisme, l'islam et l'animisme. Le christianisme mobilise environ 40 % de la population. Les religions chrétiennes dominantes sont le catholicisme, les méthodistes, les évangéliques : baptistes, assemblées de Dieu, etc .

L'Union des Églises Évangéliques Services et Oeuvres :

Ces Églises évangéliques dites protestantes sont nées d'un travail d'évangélisation accompli par la Mission Biblique, en Côte d'Ivoire depuis 1927. L'Union des Églises Évangéliques Services et Œuvres comprend 14 régions, avec des assemblées autonomes, réparties sur tout le territoire national. Ces 12 régions gèrent plus de 1000 lieux de culte, regroupant 70 000 fidèles. 132 pasteurs apportent l'enseignement aux fidèles et aux 24 000 baptisés.

Les œuvres de l'UEESO :

On entend par œuvre, tout établissement ou toute autre formation créés ou acquis par l'Union, ou dont la gestion lui est confiée et qui a au moins deux des quatre buts suivants :
a. répandre la Parole de Dieu,
b. contribuer à la croissance spirituelle des chrétiens,
c. soutenir matériellement ou financièrement l'Union ou les Églises dans leurs missions,
d. contribuer au bien-être social des chrétiens et des populations.

Base doctrinale :
Les Églises de l'UEESO ont adopté la confession de foi des Églises Baptistes de langue française.

1. L'Institut biblique et théologique de Man :
Fondé en 1957, l'Institut Biblique et théologique de Man est au service de l’Église pour la formation des serviteurs et servantes de Dieu. Il est une œuvre de l'UEESO-Cl dont il dépend entièrement. Mais il reste ouvert et reçoit des étudiants (es) extérieurs à l'UEESO. Il est situé à Man (Zlanvopleu). L'Institut à une capacité d'accueil de plus de 30 étudiants. Les cours s'étalent sur 3 ans. Ces étudiants sont encadrés par des professeurs ivoiriens membres de l'UEESO et des enseignants missionnaires L'accès à l'IBTM est ouvert à tout chrétien engagé qui a la vocation de servir Dieu à plein temps. Mais l'entrée est soumise aux contraintes financières dues à l'augmentation du coût de la vie en Côte d'Ivoire. Pour un étudiant célibataire, les frais de scolarité s'élèvent à 375 000 F.CFA (600 €) et pour les étudiants mariés, ces frais sont de 530 000 F.CFA (800 €). Dans le contexte actuel, ces coûts sont donc de plus en plus lourds à supporter par les Églises de l'Union qui ont déjà des difficultés à soutenir leurs serviteurs de Dieu.

2. La pouponnière :
Cette œuvre, fondée en 1947 à Man, accueille les bébés dont la maman est décédée. Elle a pour but de rendre un témoignage à l'amour chrétien et de mettre en valeur la vie. Elle apporte soins et éducation à ces enfants pendant quelques années avant qu'ils ne retournent dans leur famille. La pouponnière est reconnue officiellement par le Ministère chargé des affaires sociales.

3. Le collège secondaire protestant de Daloa :
Fondé en 1947, le Cours Secondaire Protestant (CSP) ou Collège Jean Calvin de Daloa est une œuvre de l'UEESO-Cl. C'est un établissement privé d'enseignement général du second degré. Le Collège applique le programme officiel en vigueur dans le pays. Le collège a un effectif de 1000 élèves environ.

4. Les écoles primaires :
Les écoles primaires, parmi les œuvres créées par l'UEESO-Cl participent à l'évangélisation, à l'éducation et contribuent à l'effort de développement socio-économique, moral et spirituel de la Côte d'Ivoire.

5. Le centre de santé de l'UEESO :
La mission de la Conférence Générale baptiste a construit, avec l'aide de la Mission Biblique, un centre de santé communautaire dans la commune d'Abobo (Abidjan) sur un terrain de 4000 m². Ce centre, ouvert depuis 2000, a pour vocation d'assurer auprès des populations démunies, les soins de proximité. Ce travail est effectué en évangélisant et en édifiant par l'action. Le centre est composé d'un bloc administratif, d'une maternité, d'un dispensaire et d'une salle de formation. Le responsable de cette œuvre est le docteur Pierre BALLE. Cette œuvre vient soulager toute la population environnante à majorité musulmane.

6. Le service d'animation rurale (SAR) :
Le service d'animation rurale ou SAR de l'UEESO est implanté à Danané depuis 1983. Il veut apporter aux chrétiens l'autosuffisance alimentaire. On y réalise :
- L'élevage de volailles de races locales et métissées,
- La plantation de centaine d'arbres fruitiers greffés ou sélectionnés
- La culture de jardins maraîchers,
- Des sessions de sensibilisation et de formation dans les villages en matière d'hygiène, de protection maternelle et infantile et de nutrition.

7. Le service technique des Églises Évangéliques de Côte d'Ivoire : SERTEECI :
C'est le premier atelier de menuiserie qui a commencé ses travaux en 1965. Aujourd'hui ce service fait également de la mécanique auto. Il s'occupe de la formation des jeunes, mais aide aussi les Églises dans la construction des bâtiments (portes, fenêtres, charpentes, etc.) et la réparation des véhicules. Le SERTEECI est situé sur la station de l'UEESO à Daloa.

8. Le centre de formation biblique de Sassandra :
Ce centre a pour vocation de former et recycler les chrétiens engagés et les prédicateurs dans la Parole de Dieu. Le programme des matières et des cours est semblable à celui des écoles bibliques. C'est par période de trois mois de formation que les cours sont dispensés pour les prédicateurs et deux semaines pour les fonctionnaires.

9. Les servantes de Béthanie :
Mouvement de toutes les femmes de l'UEESO.

10. Les disciples d'Emmaüs :
Mouvement de toute la jeunesse de l'UEESO